Contact S'identifier
Diocèse d'Evry - Corbeil Essonnes - AccueilDiocèse d'Evry - Corbeil Essonnes - Accueil

Catholiques en Essonne

Donner en ligne

Accueil > Actualité, agenda, événements > Homélies > 23 juin 2019 - Homélie ordinations diaconales et presbytérale de Fils de la (...)

23 juin 2019 - Homélie ordinations diaconales
et presbytérale de Fils de la Charité

Étienne, Jayson, Richard, la préface d’ordination proclame en parlant du Christ : « C’est lui qui choisit, dans son amour pour ses frères, ceux qui, recevant l’imposition des mains, auront part à son ministère ». Cet appel, ce choix du Seigneur, cette mise à part pour exercer le service du diaconat ou du presbytérat ne vous sépare pas des autres, bien au contraire, il vous lie davantage au Corps du Christ et à tous les membres de son Corps.

  • Car vous aurez à temps et à contretemps à prendre part à son ministère en étant artisan de communion. Vous veillerez à ne pas séparer ce que Dieu a uni : l’amour et le service du corps sacramentel du Christ et de son corps ecclésial ( 1 Co 11), l’amour de Dieu et du prochain (Lc 10, 27-28).
  • Vous prendrez part à son ministère en veillant à ne pas séparer ceux que Dieu a unis dans une même foi et un seul baptême. Vous serez de vrais serviteurs du Corps du Christ en veillant sur tous les membres de son corps. En reconnaissant, en éveillant, en servant les différents charismes, les diverses vocations et responsabilités que l’Esprit de Dieu suscite dans l’Église (1 Co 12).
  • Cet amour préférentiel pour le corps du Christ s’exprime aussi dans le choix que vous faites, Jayson et Richard et que toi Étienne tu as fait l’année dernière, de vivre un célibat chaste. En faisant cela vous faites le choix d’une façon de vous donner, d’une façon d’aimer les autres et de les accueillir. Dans la vie religieuse et dans la vie presbytérale, le choix du célibat chaste est le choix d’un amour pour le Christ et pour les membres de son corps qu’est l’Église. Ce choix, comme tout don d’amour, est un don de vie. Ce choix s’exprime aussi dans un don du corps, parce que là où est notre corps, là aussi est notre cœur. Vous vous engagez à ne donner votre corps, votre vie à personne d’autre qu’au Christ et qu’au service des membres de son corps, qu’au service de ces petits qu’il appelle « ses frères », en privilégiant toujours les petits, les pauvres, les malades et les pécheurs... comme vous y invitait votre fondateur le Père Émile Anizan. « L’esprit de notre institut, disait-il consiste, dans l’amour très spécial pour les ouvriers, les pauvres les déshérités 1 ».
  • Vous prendrez part au ministère du Seigneur en vivant la fraternité indispensable du presbyterium. Car vous ne pouvez vivre seul votre ministère : « Aucun prêtre n’est en mesure d’accomplir toute sa mission isolément et comme individuellement ; il ne peut se passer d’unir ses forces à celles des autres prêtres » (Vatican II, décret sur les prêtres P.O 7).
  • Le bienheureux moine de Tibhirine, Christian de Chergé, a écrit : “Prendre un tablier comme Jésus cela peut être aussi solennel que le don de sa vie… et donner sa vie peut être aussi simple que de prendre un tablier” ( Taking an apron like Jesus can be as solemn as the gift of your life ... and giving your life can be as simple as taking an apron). Le Père Anizan invitait tous les membres de sa congrégation à être un « Évangile vivant et à se convertir en vrai Fils de la charité, de Dieu charité, c’est-à-dire un autre Christ ».

Pour tenir dans l’aventure, en Fils de la Charité, vous n’avez pas d’autre point d’appui que le Christ Jésus. De l’aimer et d’aimer ceux qui vous seront confiés, ses frères et tes frères, vos frères et vos sœurs. Tous ceux qui aiment en vérité savent qu’aimer passe toujours par un don de soi, par une vie donnée à la suite du Christ. Aussi Etienne, tu ne prononceras pas sans conséquences sur ta propre vie, les paroles du Seigneur : « ceci est mon corps livré pour vous ». Tu acceptes que ta vie soit mangée, livrée, donnée à ceux à qui tu es envoyé. Toi, veille à rester à rester comestible.

Pour tenir dans l’aventure n’oubliez jamais que vos vies et vos ministères ne pourront donner que ce que vous avez reçu. N’oubliez jamais la source, ne cessez de nourrir vos vies à la vie donnée du Christ. Restez greffés sur le Christ. Ne cessez pas de vous laisser évangéliser par Celui que vous annoncez et donnez.

En vous ordonnant prêtre ou diacres, par l’imposition de mes mains et le don du Saint-Esprit, je ne fais pas de vous des surhommes. Je fais de vous des serviteurs du don de Dieu que vous recevez pour le partager, pour être avec les autres ministres ordonnés des messagers d’espérance, de réconciliation et de paix !

  • Diacre, prêtre vous êtes envoyés en mission avec l’Évangile du Christ, la Parole de Dieu douce comme le miel et tranchante comme le glaive pour témoigner de ce qui est bon et nouveau de la part de Dieu pour les Hommes.
  • Diacre, prêtre vous êtes envoyés avec un peu d’eau et un peu d’huile pour donner part à la vie nouvelle, à la nouvelle naissance des Fils et Filles de Dieu dans les eaux baptismales, pour donner la force de l’Esprit Saint
  • Prêtre, je t’envoie avec un peu d’huile pour apporter le réconfort de Dieu dans l’épreuve de la maladie
  • Prêtre, je t’envoie avec un peu de pain et de vin pour que comme dans l’Évangile de ce jour, tu donnes à manger à tes frères, tu leur permettes de nourrir leurs vies au pain que Jésus nous donne, au pain vivant, au corps, à la vie risquée, engagée, donnée par amour jusqu’au bout du Christ pour que nos vies à tous deviennent des vies données, des vies qui aiment.
  • Prêtre, je t’envoie avec la force de la parole qui dit le pardon que Dieu accorde.
  • Vous êtes envoyés avec tout ce que vous êtes, vos qualités, vos talents, vos limites, vos pauvretés, vos défauts, vos histoires, votre amour du Christ et de l’Église pour prendre soin de tous les hommes que Dieu aime et qu’il vous sera donné de rencontrer.
  • Vous êtes envoyés non pour agir en solitaire mais en communion avec votre évêque, vos supérieurs, avec les prêtres, les diacres et les fidèles laïcs, avec lesquels vous formez l’unique peuple sacerdotal. Veiller donc à l’unité dans l’amour. « Soyez unis les uns aux autres par l’affection fraternelle, rivalisez de respect les uns pour les autres. » comme le dit l’apôtre Paul » (Rm 12, 10).
  • Dans cet envoi, vous pouvez aussi compter sur le soutien, le partage, l’amitié de vos frères et sœurs dans la foi.

Frères et sœurs, « à cause de l’évangile », je vous invite à un acte de foi et une prière comme nous y invite le Seigneur lui-même : « la moisson est abondante, mais les ouvriers sont peu nombreux. Priez donc le maître de la moisson d’envoyer les ouvriers pour sa moisson ! » (Mt 9, 37-38)

  • Priez parce que le Seigneur a besoin de ces ouvriers, parce que nous-mêmes en avons besoin, parce que j’en ai besoin !
  • Priez pour soutenir ceux qui se mettent en chemin et commencent à répondre !
  • Priez en demandant à Dieu d’appeler des jeunes de nos familles, pas seulement de la famille d’à côté !
  • Et vous les jeunes qui êtes en construction, en période de choix et d’orientation de votre vie, choisissez de la vivre non pas repliés ou crispés sur vous-mêmes. Choisissez de la vivre en la donnant, en donnant la vie, en donnant votre vie, en aimant.
  • Ce n’est pas parce que n’est pas venu le temps de décider d’un choix de vie qu’il est trop tôt pour y penser. Puisque vous reconnaissez que le Seigneur est présent à vos vies, n’ayez pas peur de lui demander de vous apprendre à vivre, priez en demandant au Seigneur, non pas d’appeler le voisin, mais d’être capable de lui dire : « Seigneur je t’aime, que veux-tu que je fasse ? Qu’attends-tu de moi ? Et oser dire au Seigneur, puisque tu en a besoin, tu peux compter sur moi ! »

Amen.

Télécharger l’homélie


1 Les citations du Père Anizan sont extraites de Biographie spirituelle du Père Anizan, fondateur des Fils de la Charité, d’Antonio Cano.

Mgr Michel Pansard
Protéger les océans
Vidéo du Pape
La Croix