Contact S'identifier
Diocèse d'Evry - Corbeil Essonnes - AccueilDiocèse d'Evry - Corbeil Essonnes - Accueil

Catholiques en Essonne

Donner en ligne

Accueil > Découvrir l’Église en Essonne > Mouvements, services, solidarité > Aumônerie Militaire

Aumônerie Militaire

Au sein des aumôneries de l’Armée, le diocèse aux Armées Françaises propose une aumônerie catholique sur la base militaire de Montlhéry. Son aumônier dessert également le Groupement de Gendarmerie de l’Essonne.

Sur la base militaire de Montlhéry

En Essonne, la base de Montlhéry compte 6000 administrés, dont environ 2000 résidents sur la base.

Une aumônerie militaire…
L’aumônerie est présentée, au même titre que les différents services proposés, à tous les jeunes qui sont au centre de formation. Cette aumônerie est composée d’un aumônier catholique, un aumônier protestant, un aumônier juif et un aumônier musulman. Chacun, en plus de son rôle religieux, fait partie des conseillers techniques du commandement et travaille en lien avec assistants sociaux, médecins et juristes, toutes personnes au service des militaires. Chaque aumônier dispose de locaux dans le respect des usages de son culte.
… dans le respect de la laïcité.

Les miliaires souhaitant participer à un office ou prendre un temps de prière sont libres de le faire sur leur temps de pause ou lors de leurs soirées libres. Leur démarche de foi est respectée par les Armées, étant entendu que le militaire se doit en priorité à sa mission de militaire et donc au service de la Nation.

L’Aumônerie militaire catholique à Montlhéry

- Une aumônerie missionnée par le Diocèse aux Armées Françaises

Bien que géographiquement sur le territoire essonnien, l’aumônerie dépend, non du diocèse d’Évry, mais du diocèse aux Armées Françaises. Ce diocèse n’a pas de frontière géographique, il est partout dans le monde où sont des ressortissants militaires français, en France comme en opération extérieure. C’EST LE DIOCÈSE OU LE SOLEIL NE SE COUCHE JAMAIS. Présent au plus près des hommes et des femmes au service de la Nation, il les accompagne dans leurs cheminement et questionnement spirituels, dans leurs joies comme dans leurs peines.

-  Accompagnée par un aumônier
Un aumônier militaire est statutairement un militaire, ministre d’un culte, qu’il soit homme ou femme, religieux, prêtre, diacre ou laïc. Il est affecté à une aumônerie, en fonction des besoins, et nommé par le ministre de la Défense, sur proposition du directeur du culte en question. Pourtant, l’aumônier est « hors hiérarchie ». Il est de coutume de dire que « l’aumônier prend le grade de la personne qu’il rencontre ». L’aumônier peut être amené à partir en opération avec ou sans son unité. Sur le théâtre sa mission est identique à celle qu’il effectue en métropole mais dans un contexte plus « délicat ».

Un lieu de pause, de prière

La chapelle est ouverte à chacun, tous les jours. Un office est prévu les jeudis midi, sous la forme de célébration eucharistique, d’adoration ou de chapelet, selon les semaines et disponibilité du prêtre modérateur de l’aumônerie

Un lieu d’accompagnement aux sacrements

Régulièrement l’aumônier reçoit des demandes de préparation et de célébration de sacrements. Il accompagne donc catéchuménat, baptêmes, mariages des familles de militaires et des personnels civils de la Défense . L’aumônier peut être amené à rencontrer les familles à leur domicile. Le diocèse aux Armées a ses propres registres d’actes de catholicité.

Un lieu d’accompagnement des familles

L’accompagnement des funérailles est également une des missions importantes de l’aumônier. Lorsque la dépouille d’un militaire est rapatriée d’un théâtre d’ opérations, l’aumônier est prévenu et présent lors de l’annonce aux familles. Il est également présent à la célébration d’hommage aux Invalides (cathédrale du diocèse aux Armées Françaises), puis à la chapelle ardente installée sur la base, et à la célébration religieuse (selon la demande de la famille). Il lui arrive aussi de continuer à accompagner les familles dans les mois qui suivent. Il remplit cette mission difficile au sein d’une équipe ; , chef de corps, assistante sociale, cellule d’aide aux familles…

Un lieu de respect des autres religions

Chaque année , non seulement les 4 grandes religions (catholique, protestante, juive et musulmane) sont présentées aux jeunes en formation, mais un temps de prière inter religieuse est organisée par les aumôniers. Ceci à l’occasion de la fête du Train (arme de la logistique), fin mars. Dans l’enceinte de la salle de conférences, chacun mène un temps de prière, selon sa tradition, temps partagé avec les autres, temps de respect et de connaissance de l’autre.
Régulièrement, un temps d’échange entre les aumôniers a lieu.

Un lieu de vie, tout simplement…

Une fois par mois est organisée une rencontre conviviale autour d’un repas. Il y a donc, comme dans tout lieu de convivialité, une cuisine !!
Il y a aussi le Noël des enfants de la base. Une après-midi récréative est proposée, et … la crèche y est présente !

*****

Pour le groupement de gendarmerie

Les gendarmes sont des militaires donc « membres » du D A F.
Depuis que le bienheureux pape Jean XXIII a donné Ste Geneviève comme patronne des gendarmes français par rescrit en date du 18 mai 1962, toute la gendarmerie a à cœur de fêter dignement sa protectrice et ce à une date au plus prés de celle commémorant le miracle des Ardents (26 novembre 1130).

C’est ainsi que en novembre 2011, la Messe de la Ste Geneviève pour le groupement de la gendarmerie de l’Essonne s’est déroulée pour la première fois à la cathédrale d’Évry . En présidant cette eucharistie Mgr Luc RAVEL venait à la rencontre des gendarmes de l’Essonne.
reportage en images - Célébration de la Ste Geneviève, avec Mgr Ravel}}.

Mgr Michel Pansard

Chemins de résurrection en prison
Témoignage de Annie Lecompte
La Croix