Contact S'identifier
Diocèse d'Evry - Corbeil Essonnes - AccueilDiocèse d'Evry - Corbeil Essonnes - Accueil

Catholiques en Essonne

Donner en ligne

Accueil > Actualité, agenda, événements > Archives, documents, reportages > Mémoire d’événements... > Fête de la Vie Consacrée

Fête de la Vie Consacrée

Vie Consacrée

L’Église Universelle fête de la Vie Consacrée le 2 février, jour de la Présentation du Seigneur au temple. La "tradition" dans notre diocèse, depuis quelques années, est de la fêter le dimanche suivant, en changeant de lieu tous les ans.
Cette année, la plus jeune église du diocèse, consacrée le 14 février 2016, a été choisie.
Environ 130 Consacré(e)s ont répondu à l’invitation et se sont retrouvés dans la salle attenante à l’église St Pierre pour une catéchèse de Mgr Pansard.

La Vie Consacrée a changé depuis 50 ans. Chaque communauté a un charisme qu’elle doit faire vivre. Il faut le mettre en œuvre, prendre chacun sa part...

Les caractéristiques de la Vie Consacrée sont marquées par les vœux et cet engagement est vu par le monde comme une folie. Ce qui est raisonnable est souvent loin des yeux de Dieu. La sagesse humaine est frappée par la raison. La sagesse de Dieu est marquée par l’amour, le débordement...

Les vœux et l’engagement de toute une vie est aussi folie. Que ce soit la vie consacrée ou le mariage, un engagement à vie ! Le don de soi est l’unique réponse des disciples de Jésus qui s’est donné lui-même...

Télécharger les notes prises pendant l’enseignement

À 11h, tout le monde rejoint la communauté paroissiale pour célébrer l’eucharistie, présidée par Mgr Pansard.

Lecture de la Parole

- 1ère lecture
« Je ne compte que des nuits de souffrance » (Jb 7, 1-4.6-7)
- Psaume
(Ps 146 (147a), 1.3, 4-5, 6-7)
R/ Bénissons le Seigneur qui guérit nos blessures !
- 2ème lecture
« Malheur à moi si je n’annonçais pas l’Évangile ! » (1 Co 9, 16-19.22-23)
- Évangile
« Il guérit beaucoup de gens atteints de toutes sortes de maladies » (Mc 1, 29-39)
- Extraits de l’homélie de Mgr Pansard
Malheur à nous si nous n’annonçons pas l’Évangile, c’est-à-dire ce qui est bon et nouveaux pour les hommes de la part de Dieu.
Peu de textes disent la souffrance des hommes, sauf le livre de Job. Qui d’entre nous n’a pas repris les paroles de Job sur son lit de souffrance ? Job crie, se révolte, veut faire un procès à Dieu. À la fin Dieu répond : « Job, mon serviteur a bien parlé ! »
La vie des hommes n’est pas un long fleuve tranquille et quand la souffrance est là, il faut oser crier comme Job, ou comme le Christ sur la croix. Si on ne crie pas vers Dieu comment peut-Il nous répondre ? Celui qui crie son désespoir retrouve la présence insoupçonnée de Dieu…

L’évangile présente Jésus comme le médecin, c’est l’engagement de Dieu contre tout ce qui fait mal aux hommes, jusqu’à donner la vie de son Fils pour nous.
Nos communautés peuvent aussi être malades de l’intérieur, et nous avons besoin du Christ pour les guérir.
La belle-mère de Pierre est remise debout, et se remet au service. Le service, c’est toute la vie de Jésus et il nous entraîne à servir les autres. La mission de l’Église est aussi de servir, de guérir et de remettre d’aplomb tous ceux qui frappent à notre porte. La rencontre de l’Évangile peut changer les cœurs…

Après sa journée de guérison, Jésus trouve le temps de la prière. Elle est nécessaire et aussi vitale que le souffle. Si le Christ priait, combien nous, nous devons prier pour servir. Inspirer Dieu pour servir et vivre du souffle de l’esprit de Dieu. Il faut, dans nos vies bien chargées, trouver le temps d’inspirer et d’expirer le souffle de l’Esprit pour mieux repartir…

Mgr Pansard a comme devise, d’après le texte de St Paul de ce jour « À cause de l’Évangile ». Nous devons prier pour notre Église diocésaine, pour que Dieu nous donne le souffle, car pour donner, nous devons savoir recevoir !

Au moment de l’Envoi, les congrégations sont invitées à lire un verset de la Bible qui caractérise le charisme de leur communauté.

La journée se poursuit par un repas chaud préparé par les Sœurs de Notre-Dame de l’Église de Noépé. Un moment convivial, animé par Alain Noël du Monastère Invisible et qui se termine par les remerciements à ceux qui s’en vont vers d’autres régions de France, ou du monde...

Mgr Michel Pansard
Présentation du Synode des jeunes
La Croix