Contact S'identifier
Diocèse d'Evry - Corbeil Essonnes - AccueilDiocèse d'Evry - Corbeil Essonnes - Accueil

Catholiques en Essonne

Donner en ligne

Accueil > Célébrer, prier, étapes de la vie > Funérailles > La cérémonie des obsèques

Les funérailles

La cérémonie des obsèques

L’Église catholique vous accompagne quand vous perdez un proche. Le diocèse a édité un tract résumant les questions les plus souvent posées. Ce tract est disponible à l’accueil des paroisses et en téléchargement.

1. Comment se déroule la cérémonie des obsèques ?

- Entrée de la famille et du cercueil


- Temps de l’accueil :

  • mot d’accueil
  • rite de la lumière
  • rite de la croix

- Temps de la parole :

  • lecture d’un texte de l’ancien testament ou des apôtres
  • chant d’un psaume
  • lecture de l’évangile et homélie

- Temps de la prière :

  • prière universelle
  • Notre Père
  • prière eucharistique si elle a lieu

- Temps de l’adieu :

  • chant pour le dernier adieu
  • encensement
  • aspersion d’eau bénite
  • geste d’adieu personnel des membres de l’assemblée : aspersion ou autre signe selon les convictions de chacun.
    Sortie de l’assistance, du cercueil et de la famille

2. Funérailles d’enfant

Dans le rituel des obsèques, il existe une célébration pour les funérailles d’enfant. Le déroulement de la célébration est le même que dans le cas des adultes. La couleur liturgique est pascale, le blanc. On peut mettre en valeur le vêtement blanc du baptême. Il y a des oraisons convenant aux enfants.

3. Rôle des pompes funèbres au début et à la fin de la cérémonie

- Dès l’arrivée du convoi à l’église, l’ordonnateur des pompes funèbres invite les membres de la famille à prendre place sur les premiers rangs devant autel. Les invités et amis sont placés sur les rangs opposés. L’assistance et la famille devront se lever et attendre l’installation du cercueil pour s’asseoir. Les fleurs sont disposées sur le cercueil, autour de celui-ci et près des piliers de l’église
- A la fin de la célébration, l’assistance est invitée par le maître de cérémonie à bénir le cercueil. Elle est conduite vers l’entrée de l’église où des registres à signatures sont disposés sur des tables pour inscrire les noms et adresses ( la présence des registres permet à la famille de pouvoir remercier par la suite les amis présents). En cas de condoléances, la famille est placée, selon l’usage dans la paroisse, sur un côté et reçoit un par un les membres de l’assistance
- Les porteurs chargent les fleurs dans le corbillard et procèdent à la levée du cercueil du chœur de l’église au véhicule.

4. Quel est le sens des différents rites liturgiques ?

- "Le cierge pascal allumé" symbolise la présence du Ressuscité dans le monde
- "Le rite de la lumière" : Le geste de prendre la flamme du cierge pascal pour allumer les cierges qui entourent le cercueil signifie que la lumière du Christ ressuscité est la source de notre espérance.
- "Le rite de la croix" rappelle que Jésus nous a aimés jusqu’à mourir pour nous
- "L’encensement" est un signe de respect pour le défunt et symbolise notre prière qui monte vers Dieu.
- "L’aspersion" avec l’eau bénite rappelle l’eau du baptême.

5. Gestes et signes d’amitié


- "Les fleurs" sont signes de sympathie, d’amitié, de solidarité.
- "Des objets familiers" peuvent être significatifs de ce qui avait valeur aux yeux du défunt
- "Le geste de dernier adieu" est un signe d’affection ou d’amitié que l’on peut faire par exemple en posant la main sur le cercueil.

Explication des gestes, signes et rites (fleurs, croix, lumière, eau, encens)

6. La cérémonie des obsèques comporte-t-elle une eucharistie ?

Pas habituellement, mais si la famille en deuil le demande et s’il y a dans l’assistance des personnes qui veulent communier, l’Église la célèbre, sauf s’il y a de graves difficultés pratiques, par exemple absence de prêtre. Les paroisses célèbrent souvent la messe à l’intention du défunt le dimanche qui suit les obsèques. Parfois, elles célèbrent une messe mensuelle pour les défunts.

7. Quel rôle la famille peut-elle avoir dans la cérémonie ?

Pendant les funérailles, les membres de la famille sont invités à avoir un rôle dans la célébration : allumer les cierges qui entourent le cercueil, parfois déposer une fleur sur le cercueil, faire les lectures, proposer des intentions de prière, donner un témoignage sur le défunt.

Cette participation personnalise la cérémonie et donne la possibilité d’exprimer quelque chose en un moment où on se sent impuissant devant ce qui arrive. C’est un dernier acte d’affection ou d’amitié pour le défunt. C’est aussi une étape de deuil qui libère, car on a souvent l’impression de ne pas avoir fait tout ce qu’on pouvait pour celui qui nous a quittés.

La participation de la famille donne aussi une richesse, une "densité" à la célébration. Elle est apaisante pour tous. Elle crée un élan, une ouverture à une espérance qui est ressentie par l’assemblée, même si celle-ci est composée de bien des gens qui sont loin de l’Église.

8. Un laïc peut-il présider une cérémonie d’obsèques ?

Certaines familles sont étonnées que, dans certains cas, les obsèques soient célébrées par des laïcs. Elles désirent instamment que pour un membre de leur famille ce soit un prêtre.

La présence d’un prêtre n’est pas indispensable, tout en étant préférable. En effet la célébration des obsèques n’est pas un sacrement comme le sont le baptême et le mariage. Un laïc qui a reçu mission du curé et une formation peut "conduire" la cérémonie en l’absence de prêtre. Mais les pratiques diffèrent selon les diocèses. Le laïc ne doit pas se mettre derrière l’autel à la place du prêtre.

L’expérience montre que dans la plus part des cas, les familles non pratiquantes tiennent plus à la qualité de la célébration qu’à la présence d’un prêtre.

Il y a toujours un prêtre si les obsèques sont faites avec une célébration eucharistique. Et même s’il n’y a pas d’eucharistie, on peut demander à la paroisse qu’il y ait un prêtre en voyant le jour et l’heure où un prêtre est disponible.

[Instructions du Vatican (congrégation du clergé) concernant la collaboration des fidèles laïcs au ministère des prêtres (article 12 pour la conduite des funérailles) 1997

Témoignages de Roselyne et de l’entourage du père Hamel
Une vidéo du Jour du Seigneur
La Croix