Contact S'identifier
Diocèse d'Evry - Corbeil Essonnes - AccueilDiocèse d'Evry - Corbeil Essonnes - Accueil

Catholiques en Essonne

Donner en ligne

Accueil > Actualité, agenda, événements > Archives, documents, reportages > Mémoire d’événements... > Ordination presbytérale d’Adalbert N’Tonga et ordinations diaconales en vue du (...)

Ordination presbytérale d’Adalbert N’Tonga
et ordinations diaconales en vue du presbytérat
de David TANGA BEKADA, Magloire KETEHOULI, Joël MENYE et Richardson LAPAIX
Retour en images

Dimanche 18 juin, monseigneur Dubost a ordonné prêtre Adalbert N’TONGA et diacres en vue du presbytérat David TANGA BEKADA, Magloire KETEHOULI, Joël MENYE et Richardson LAPAIX à la cathédrale d’Évry.
Dans une cathédrale pleine, aux couleurs africaines, grâce aux vêtements colorés, et sous une chaleur digne des tropiques, une assemblée nombreuse et priante est venue accompagné ces 5 jeunes hommes.

Présentation des candidats

Juste après le signe de croix ouvrant la célébration, le diacre officiant, Jean-Fançois Huet, appelle les candidats. Tour à tour, David, Joël, Magloire, Richardson et enfin Adalbert se lèvent à l’appel de leur nom, se déplacent vers Mgr Dubost répondant "Me voici" . D’abord les 4 futurs diacres, puis le futur prêtre.

Le père Luis Roméro, présente les candidats et dialogue avec l’évêque :
- "La Sainte Église, notre Mère, vous présente nos frères David, Joël, Magloire, Richardson, et demande que vous l’ordonniez diacres en vue du presbytérat."
- "Savez-vous s’il a les aptitudes requises ?"
- "Le peuple chrétien a été consulté, et ceux à qui il appartient d’en juger, ont donné leur avis. Aussi, j’atteste qu’ils ont été jugés dignes d’être ordonnés."
- "Avec l’aide du Seigneur Jésus-Christ, notre Dieu et Notre Sauveur, nous le choisissons pour l’ordre des diacres."

Les ordinands vont à leur place dans le chœur et le dialogue reprend avec l’appel d’Adalbert, candidat au presbytérat.

La messe reprend son cours habituel avec le "Gloire à Dieu" et les différentes lectures.

Liturgie de la Parole

Pour ce jour d’ordination, les lectures choisies étaient celles du dimanche.
1ère lecture : « Dieu t’a donné cette nourriture que ni toi ni tes pères n’aviez connue » (Dt 8, 2-3.14b-16a)
Psaume : (Ps 147, 12a)
2ème lecture : « Puisqu’il y a un seul pain, la multitude que nous sommes est un seul corps » (1 Co 10, 16-17)
Évangile : « Ma chair est la vraie nourriture, et mon sang est la vraie boisson » (Jn 6, 51-58)

Homélie de Mgr Dubost
Lorsque cette date pour les ordinations a été choisie, je ne m’étais pas rendu compte que c’était celle de la Fête Dieu, et quand je m’en suis aperçu, je me suis dit c’est bien !
C’est bien, parce que l’eucharistie, la messe est la source et le sommet de la vie chrétienne. Et pour un prêtre, pour un diacre, c’est le cœur de leur vie pastorale. Mais lorsque j’ai regardé les textes. Figurez-vous que dans tous les textes d’aujourd’hui il n’est question ni du prêtre, ni du diacre. Et j’ai trouvé, après y avoir réfléchi, que ce silence était éloquent, et qu’il exprimait quelque chose d’important pour notre ministère d’évêque, de prêtre, de diacre, voire de notre service de laïc. Qu’est-ce que cela peut vouloir dire ? ...

Télécharger toute l’homélie

Engagement des ordinands

Après le chant à l’Esprit Saint, Veni Creator, les futurs diacres q’avancent ver Mgr Dubost pour leur engagement

- Mgr DUBOST : Fils bien-aimés, avant d’être ordonnés diacres, il convient que vous déclariez devant l’assemblée votre ferme intention de recevoir cette charge.
Voulez-vous être consacrés dans la diaconie de l’Eglise par l’imposition de mes mains et le don du Saint Esprit ?

- Les ordinands : Oui, je le veux.
- Mgr DUBOST : Voulez-vous accomplir votre fonction de diacre avec charité et simplicité de cœur, pour aider l’Evêque et ses prêtres, et faire progresser le peuple chrétien ?
- Les ordinands : Oui, je le veux.
- Mgr DUBOST : Voulez-vous, comme dit l’Apôtre Paul, garder le mystère de la foi dans une conscience pure, et proclamer cette foi par vos paroles et par vos actes,
fidèles à l’Evangile et à la tradition de l’Eglise ?

- Les ordinands : Oui, je le veux.
- Mgr DUBOST : Voulez-vous garder et développer un esprit de prière conforme à votre état et, dans la fidélité à cet esprit, célébrer la liturgie des Heures
en union avec le peuple de Dieu, intercédant pour lui et pour le monde entier.

- Les ordinands : Oui, je le veux.
- Mgr DUBOST : Voulez-vous conformer toute votre vie à l’exemple du Christ dont vous prendrez sur l’autel le corps et le sang pour le distribuer aux fidèles ?
- Les ordinands : Oui, je le veux, avec la grâce de Dieu.

Les ordinands s’approchent de l’Evêque un par un, et agenouillés devant lui, mettent leurs mains jointes entre les mains de l’Evêque.
- Mgr DUBOST : Promets-tu de vivre en communion avec moi et mes successeurs, dans le respect et l’obéissance ?
- L’ordinand : Je le promets.
- Mgr DUBOST : Que Dieu lui-même achève en toi ce qu’il a commencé.

Ensuite, Adalbert, futur prêtre, se place devant l’évêque et dialogue avec lui :
- Mgr Dubost : "Fils bien-aimé, avant d’être ordonné prêtre, il convient que tu déclares devant l’assemblée ta ferme intention de recevoir cette charge.Veux-tu devenir prêtre, collaborateur des évêques dans le sacerdoce, pour servir et guider sans relâche le peuple de Dieu sous la conduite de l’Esprit-Saint ?"
- Adalbert : "Oui, je le veux"
- Mgr Dubost : "Veux-tu accomplir avec sagesse et dignement le ministère de la Parole, en annonçant l’Évangile et en exposant la foi catholique ?"
- Adalbert : "Oui, je le veux"
- Mgr Dubost : "Veux-tu célébrer avec foi les mystères du Christ, tout spécialement dans le sacrifice eucharistique et le sacrement de la réconciliation, selon la tradition de l’Église, pour la louange de Dieu et la sanctification du peuple chrétien ?"
- Adalbert : "Oui, je le veux"
- Mgr Dubost : "Veux-tu implorer avec nous la miséricorde de Dieu pour le peuple qui vous sera confié, en étant toujours assidu à la charge de la prière ?"
- Adalbert : "Oui, je le veux"
- Mgr Dubost : "Veux-tu de jour en jour, vous unir davantage au souverain prêtre Jésus-Christ qui s’est offert pour nous à son Père en victime sans tâche, et vous consacrer à Dieu avec lui pour le salut du genre humain ?"
- Adalbert : "Oui, je le veux, avec la grâce de Dieu"

Ensuite, Adalbert s’approche de l’évêque, et agenouillé devant lui, met ses mains jointes entre celles de Mgr Dubost :
- "Promettez-vous de vivre en communion avec votre évêque, dans le respect et l’obéissance ?"
- "Je le promets"
-"Que Dieu lui-même achève en vous ce qu’il a commencé."

Litanie des Saints

Du mot latin prostratio : « action de se coucher en avant, de s’éten­dre sur le sol » (pro « en avant » et sternere « étendre à terre »). La prostration est un geste liturgique rare, mais particulièrement éloquent : il consiste à s’étendre de tout son long sur le sol.
C’est l’attitude que prennent, pendant le chant des litanies, celui qui vont être ordonnés : elle signifie moins l’anéantissement devant Dieu, qu’elle n’exprime une parfaite disponibilité à l’appel divin. (extrait Dictionnaire de Liturgie © Editions CLD)

Ordination diaconale

Après la litanie des Saint, Mgr Dubost étend les mains sur les ordinands en disant cette prière, puis en silence leur impose les mains.

Seigneur, notre Dieu, écoute notre prière : C’est toi-même qui agis dans les sacrements dont nous avons reçu la charge : Sanctifie donc par l’ordination celui que nous te présentons pour le ministère du diaconat. Par Jésus, le Christ, notre Seigneur. Amen.

Enfin les nouveaux diacres reçoivent leur étole, une dalmatique et s’avancent vers Mgr Dubost pour recevoir l’Évangéliaire :

Reçois l’Évangile du Christ, que tu as la mission d’annoncer. Sois attentif à croire à la Parole que tu liras, à enseigner ce que tu as cru, à vivre ce que tu auras enseigné.

Le temps de l’ordination diaconale se termine par le baiser fraternel des frères diacres présents à la célébration.

Ordination presbytérale

L’Evêque impose en silence les mains sur la tête d’Adalbert, puis reste la main droite étendue devant l’autel.
Ensuite tous les prêtres viennent imposer les mains sur la tête de l’ordinand, puis ils restent autour de l’autel la main droite étendue.
Pendant l’imposition des mains la grosse cloche de la cathédrale sonne à volée.

Devant l’ordinand agenouillé, les mains étendues l’Evêque :
"Sois avec nous, Seigneur, Père très saint,
sois avec nous, Dieu éternel et tout-puissant,
Toi qui fondes la dignité de la personne humaine
et qui répartis toutes grâces,
toi, la source de toute vie et de toute croissance.
Pour former le peuple sacerdotal,
tu suscites en lui, par la force de l’Esprit Saint,
et selon les divers ordres,
les ministres de Jésus, le Christ, ton Fils bien-aimé..."

À la fin de l’imposition des mains, faite dans le silence, (seule la grosse cloche de la cathédrale résonnait), Adalbert se relève et donne son étole diaconale, puis est revêtu de l’étole presbytérale et de la chasuble.

Onction et remise du pain et du vin

Le nouveau prêtre vient s’agenouiller à nouveau devant Mgr Dubost pour recevoir l’onction du Saint Chrême dans la paume des mains.
"Que le Seigneur Jésus Christ, lui que le Père a consacré par l’Esprit Saint et rempli de puissance, te fortifie pour sanctifier le peuple chrétien et pour offrir à Dieu le sacrifice eucharistique."
La procession des offrandes apporte le calice et la patène que Mgr Dubost va remettre au nouveau prêtre :
"Reçois l’offrande du peuple saint pour la présenter à Dieu.
Aies conscience de ce que tu feras, imites dans ta vie ce que tu accompliras par ces rites et conformes-toi au mystère de la croix du Seigneur.
"

Adalbert, après avoir reçu le baiser fraternel de l’Evêque, reçoit également le baiser fraternel de ses nouveaux confrères.

La messe reprend son cours avec la profession de foi de l’Église, puis la prière eucharistique.
Le nouveau prêtre va à l’autel et se place à côté de l’Evêque.

Après la communion, Monseigneur Bobière, vicaire général, donne aux nouveaux ordonnés leur mission pour la prochaine année pastorale.

Les prêtres et toute l’assemblée se tournent vers Marie pour la prier, puis c’est la bénédiction finale :

Dieu est le Père et le Pasteur de son Eglise : qu’il vous soutienne toujours de sa grâce pour que vous accomplissiez fidèlement votre charge de prêtre ou de diacre.
Amen.

Dieu, a confié aux diacres la charge d’annoncer l’Evangile et de servir son peuple
dans la liturgie et la charité ; Qu’il fasse de vous, au milieu du monde des témoins et des ministres de son amour.

Amen.

Et vous, son prêtre, qu’il fasse de vous un vrai pasteur chargé de donner aux fidèles le pain vivant et la parole de vie qui les feront grandir dans l’unité du corps du Christ.
Amen.

Tout le presbyterium se retrouve sous les cloches de la cathédrale pour "une photo de famille".


Adalbert vous invite à participer aux messes qu’il célébrera.

  • Lundi 19 juin , à 11h au Carmel de Frileuse, 2 rue du Carmel, Briis-sous-Forges
  • Dimanche 25 juin, 10h au Centre pastoral de la Paix, 208 boulevard Henri Barbusse, Draveil

Présentation du futur prêtre

J’ai 42 ans et suis originaire du Cameroun. Je suis issu une famille nombreuse et profondément chrétienne catholique.
Après des études primaires et secondaires au pensionnat des Sœurs de Nsimalen, mon village natal, à 15 ans, j’ai ressenti le désir de devenir prêtre et j’ai été accueilli comme aspirant chez les Frères du Sacré Cœur, une congrégation enseignante, jusqu’en classe Terminale. Après mon baccalauréat, j’ai été admis au noviciat pour 2 ans au Sénégal suivis de 2 années d’études de Sciences Religieuses et 2 autres de philosophie. Je prononce mes premiers vœux le 08 Août 1998.
Mon amour pour l’évangélisation par le biais de l’éducation me conduira comme missionnaire dans plusieurs pays d’Afrique et d’Amérique avec une seule conviction : la parfaite image de Dieu est dans le Christ. C’est dans le Christ que l’homme découvre sa véritable humanité. C’est par Lui aussi qu’il peut être pleinement humain.
Le 23 juillet 2006, je prononce mes vœux solennels dans l’Institut des Frères du Sacré Cœur au Cameroun.
En septembre 2008, je suis affecté en France et inscrit à l’Université Lumière de Lyon II, puis à l’Institut Catholique de Paris en 2012. Là, j’obtiens un Master II en sciences de l’Éducation.
Mes missions m’ont permis des expériences marquantes : le partage de l’Évangile, la visite des malades, l’amour et l’écoute de plus pauvres. De nouvelles dimensions de la vie sont apparues et j’ai repensé au ministère presbytéral.
Après 14 années de vie religieuse en communauté de Frères, après un long discernement, avec l’autorisation de son Supérieur Général et en toute liberté, j’ai décidé de répondre à l’appel incessant du ministère sacerdotal.
En septembre 2012, je rejoins le Diocèse d’Évry - Corbeil-Essonnes pour une expérience individuelle d’un an, en dehors de la congrégation tout en étant intégré dans la pastorale diocésaine dans le secteur pastoral de la Forêt/ Montgeron. J’étais membre de l’équipe liturgique, je participais à la catéchèse des 6è et aux célébrations des funérailles.
En 2013, je suis ensuite envoyé au séminaire des Carmes, tout en poursuivant mes études théologiques à l’institut Catholique de Paris et ainsi me préparer au ministère presbytéral.
Actuellement, je suis en 5è année et en insertion pastorale dans le secteur Val de Seine, plus précisément à la paroisse Notre-Dame-de-France de Juvisy-sur-Orge où je suis membre de l’équipe de l’Aumônerie de l’hôpital, et responsable des servants d’autel.
Je viens de recevoir de Mgr Michel Dubost l’appel au ministère diaconal. Je désire intensément être le serviteur et le canal de la miséricorde. Telle est mon action de grâce et je me confie à vos humbles prières.
Retour en images sur son ordination diaconale

Présentation des futurs diacres


Samtu Di-Milin KETEHOULI
Nom de baptême : Magloire (en religion : Pierre-Magloire)
Né le 04.02.1982 à Lomé (Togo)
Juin 2000 : il obtient le Bac à Lomé
Juin 2004 : Maitrise en Droit Public à l’Université de Lomé.
Septembre 2004 : Il entre chez les Frères de Saint Jean
2010-2015 : Etudes de philosophie et de théologie en France
2012 et 2013 institué Lecteur et Acolyte
2015 : ayant formulé le désir de devenir prêtre diocésain, Magloire est admis à la Maison Saint Robert d’Athis Mons.
2015-2017 : Etudes à l’ISPC en vue d’obtenir la licence canonique.
23 octobre 2016 : Admission au diocèse d’Evry


Joël Henri MENYE
Né le 05.06.1984 à Mqbaba II, Cameroun
Parents très croyants et pratiquants.
Le dixième d’une fratrie de onze enfants.
Joël a senti sa vocation depuis l’âge de cinq ans et il est entré au petit séminaire en classe de sixième. Où il obtient le baccalauréat.
Master II de philosophie à l’université de Yaoundé
2007-2011 : professeur de philosophie dans un lycée catholique
2011 : rejoint la « Communauté des travailleurs Missionnaires »
2013 : envoyé en France par la communauté
2014-2016 : Etudes de théologie dans l’université catholique de l’Ouest, Angers. Sollicite rejoindre le diocèse d’Evry. Admis à la Maison Saint Robert, Athis Mons.
2016-2017 : Dernière année de théologie à l’I.C.P.
23 octobre 2016 : Admission au diocèse d’Evry
22 mars 2017 : Institué Lecteur et Acolyte


David Michaël TANGA BEKADA
Né le 16.09.1985 à Obala, Cameroun
David est le septième de neuf enfants.
Au petit séminaire à partir de la sixième. C’est là qu’il obtient le baccalauréat.
Licence de géographie à l’université de Yaoundé.
Licence de philosophie dans la même université.
2011 : rejoint la « Communauté des travailleurs Missionnaires »
2012 : envoyé en France par la communauté
2014 : première année de théologie à l’université catholique de l’Ouest-Angers.
2015 : il sollicite être intégré au diocèse d’Evry. Avec l’accord de Mgr. DUBOST, David est accueilli à la Maison Saint Robert.
2015-2017 : Prépare le baccalauréat canonique à l’I.C.P.
23 octobre 2016 : Admission au diocèse d’Evry
22 mars 2017 : Institué Lecteur et Acolyte


Richardson LAPAIX
Né le 31/12/1987 à Thomassique, Haiti
2010 : Baccalauréat en philosophie au grand séminaire notre Dame à Port-au-Prince.
Janvier 2010 : tremblement de terre qui détruit le séminaire.
2011 : L’Evêque de Hinche envoie en Europe ses séminaristes. Richardson est accueilli dans le diocèse de Lyon.
2011-2015 : Baccalauréat canonique en théologie à l’institut catholique de Lyon.
2013 : Admission, pour le diocèse de Hinche.
2013 : Institution au « lectorat et acolytat » à Lyon.
Eté 2015 : Décès brutal de l’Evêque de Hinche. Richardson désire rejoindre le diocèse d’Evry et Mgr. Michel DUBOST l’accueille.
2015-2017 : Séminariste à la Maison Saint Robert. Etudes à l’I.S.P.C. en vue d’obtenir la licence canonique.
23/10/2016 : Admission au diocèse d’Evry