Contact S'identifier
Diocèse d'Evry - Corbeil Essonnes - AccueilDiocèse d'Evry - Corbeil Essonnes - Accueil

Catholiques en Essonne

Donner en ligne

Accueil > Actualité, agenda, événements > Archives, documents, reportages > Mémoire d’événements... > Ordinations de 2 diacres permanents Jeudi 25 mai 2017Basilique Notre-Dame (...)

Ordinations de 2 diacres permanents
Jeudi 25 mai 2017
Basilique Notre-Dame de Bonne-Garde, à Longpont
Retour en images

Jeudi 25 mai, jour de l’Ascension, Monseigneur Dubost a donné rendez-vous aux chrétiens de son diocèse pour l’ordination diaconale de Jean Doussint et d’Emmanuel Dolo. Comme toujours, lors de ces cérémonies, la basilique est comble pour l’engagement de ces deux pères de famille vers le diaconat permanent.

Après les salutations habituelles, Jean-François Huet, délégué épiscopal pour les diacres permanents appelle les candidats.
Jean-François HUET : La Sainte Église, notre Mère, vous présente nos frères Jean et Emmanuel, et demande que vous les ordonniez pour la charge du diaconat.
Monseigneur DUBOST : Savez-vous s’ils ont les aptitudes requises ?


Jean-François Huet présente brièvement les candidats et deux personnes des groupes d’accompagnement des futurs diacres témoignent.
Les épouses se placent devant l’Évêque à côté d’Emmanuel et de Jean.

Monseigneur DUBOST : L’Église me demande d’ordonner vos maris. Acceptez-vous tout ce que le diaconat qu’ils vont recevoir apportera de nouveauté dans votre couple
et votre vie de famille.

Pascale, puis Cécile : Oui, avec la grâce de Dieu, les dons de son Esprit et le secours de la Vierge Marie, je l’accepte avec joie, confiance et amour.

Monseigneur DUBOST : Avec l’aide du Seigneur Jésus Christ, notre Dieu et notre Sauveur, nous choisissons Emmanuel et Jean pour l’ordre des diacres .

Après ce temps de l’accueil, les futurs diacres rejoignent les ministres ordonnés dans le chœur pour entendre la Parole de Dieu.
- 1ère lecture : « Tandis que les Apôtres le regardaient, il s’éleva » (Ac 1, 1-11)
- Psaume : Ps 46 - R/ Dieu s’élève parmi les ovations, le Seigneur, aux éclats du cor.
- 2ème lecture : « Dieu l’a fait asseoir à sa droite dans les cieux » (Ep 1, 17-23)
- Évangile : « Tout pouvoir m’a été donné au ciel et sur la terre » (Mt 28, 16-20)


Homélie de Mgr Dubost
La fête de l’Ascension est la fête de la victoire de l’Homme. Cette victoire du Christ est due au fait qu’il s’est fait serviteur. Mais un serviteur différent de celui qui sert à table. C’est le serviteur qui est au milieu de son peuple et porte les conséquences du mal. C’est difficile pour beaucoup, pour ceux qui voudraient le suivre par exemple.
L’Ascension, c’est l’assurance que cet Homme qui a vaincu la mort agit aujourd’hui. Notre foi réside dans le fait qu’il agit aujourd’hui dans son Église. Il agit par nous. L’Église est le corps de celui qui s’est fait serviteur. L’Église rassemble ceux qui acceptent de porter les conséquences du mal. Pour cela, des structures ont été mises en place.
Au début, les diacres avaient pour mission d’aider les femmes de migrants. Les diacres ont donc été fondés pour répondre aux besoins de la communauté. Mais ils ont répondu dans les faits à d’autres besoins que la table.
Notre Église doit-être diaconale c’est-à-dire servir les hommes de ce temps. L’Église repose sur le principe de l’incarnation, elle doit donc servir les hommes de ce monde, pas ceux d’un monde idéal.
Il y a 50 ans quand les diacres ont été créés, c’était pour être serviteur dans ce monde sécularisé. Il y a 50 ans, il y avait des religieuses, des mouvements dans les cités. C’est toujours un besoin aujourd’hui.
S’il y a des ordinations de diacres aujourd’hui ce n’est pas seulement pour ordonner mais pour que l’Église soit diaconale.
Ce qu’on a perdu avec le temps : le fait qu’on ne pense pas que le service diaconal soit fait pour la communauté. Nous avons perdu le sens de la communauté. Mais on a gagné en élargissant notre vision, notre action à tous les pauvres, à tous les besoins du monde.
Si vous êtes ordonnés diacres, c’est pour réfléchir avec tout le peuple de Dieu au besoin du monde. Vous ne pourrez y répondre totalement, mais votre présence est un signe. Un signe car vous recevez le sacrement de l’ordination et qu’un sacrement est signe de Dieu. Pour être un signe, il ne faut pas seulement raconter, témoigner mais écouter. Votre présence doit interroger la communauté : que faisons-nous pour aimer ceux que Dieu aime ? La question est grande.
Le Christ au ciel est vainqueur parce que serviteur. L’Église doit être diaconale. La communauté chrétienne ne peut pas l’être si elle n’est pas au service des autres.

Après l’homélie de Monsieur Dubost le temps du sacrement commence par l’invocation à l’Esprit Saint.
Les ordinands qui se placent debout devant l’Évêque.
Ensuite les futurs diacres s’engagent en répondant à de nombreuses questions :

Ils s’approchent de l’Évêque, l’un après l’autre, et agenouillé devant lui, mettent leurs mains jointes entre les mains de l’évêque.
Mgr Dubost : "Promettez-vous de vivre en communion avec moi et mes successeurs, dans le respect et l’obéissance ?
Emmanuel et Jean : "Je le promets"
Mgr Dubost : "Que Dieu lui-même achève en vous ce qu’il a commencé."


Monseigneur Dubost : Avec tous les saints qui intercèdent pour nous, confions à la miséricorde de Dieu ceux qu’il a choisis comme diacres : demandons-lui de répandre sur Emmanuel et Jean, la grâce de sa bénédiction.
Emmanuel et Jean s’allongent sur le tapis devant l’autel. À la fin de la litanie des saints, Monseigneur Dubost leur impose les mains sur leur tête, sans rien dire.

Les personnes désignées apportent les étoles et les dalmatiques. Elles remettent les étoles et les dalmatiques aux diacres qui vont procéder à la vêture des nouveaux diacres.

Monseigneur Dubost : "Recevez l’Évangile du Christ, que vous avez la mission d’annoncer. Soyez attentifs à croire à la Parole que vous lirez, à enseigner ce que vous avez cru, à vivre ce que vous aurez enseigné."

Emmanuel et Jean vont déposer l’évangéliaire sur l’ambon, puis en revenant, ils vont recevoir le baiser fraternel des autres diacres.

Puis la messe continue avec le temps de l’eucharistie.




Au moment des annonces, Mgr Bobière rappelle, ou informe ceux qui ne ne savaient pas, que ce jeudi de l’Ascension est aussi l’anniversaire de l’ordination sacerdotale de Mgr Dubost. En effet, il y a 50 ans Mgr Dubost était ordonné prêtre.

Il nous donne rendez-vous le dimanche 25 juin, à 16h30 à la cathédrale d’Évry, pour fêter, autour de notre évêque, cet événement.


Puis c’est la bénédiction finale, suivie des remerciements des 2 nouveau diacres
Monseigneur Dubost les mains étendues sur les nouveaux diacres pour la bénédiction :
Dieu vous a appelés à être au service des autres dans son Église ; qu’il vous donne un grand dévouement envers tous, spécialement envers les pauvres et les affligés.

R/ Amen.

Dieu vous a confié la charge d’annoncer l’Évangile du Christ ; qu’il vous aide et vous donne de vivre selon sa Parole pour que vous soyez un témoin sincère et fervent.

R/ Amen.

Dieu a fait de vous des intendants de ses mystères ; qu’il vous donne d’imiter Jésus Christ, son Fils, et de servir dans le monde l’unité et la paix.




Emmanuel DOLO est né à Bagneux, dans les Hauts de Seine, il y a 48 ans.
Avec Pascale, son épouse, ils sont mariés depuis 20 ans.
Ils ont trois enfants, âgés de 18 à 12 ans : Gabrielle, Pauline et Jean-Baptiste.
Ils habitent Verrières Le Buisson, dans le nord de l’Essonne.
Emmanuel enseigne les sciences au Lycée Saint Charles d’Athis-Mons.



Jean DOUSSINT est né à Etampes , dans le sud de l’Essonne, il y a bientôt 57 ans.
Avec Cécile, son épouse, ils sont mariés depuis 17 ans.
Ils ont deux enfants, âgés de 15 et 12 ans : Charles et François.
Ils habitent Savigny sur Orge.
Jean est infirmier ; il travaille dans l’unité de soins palliatifs Jeanne Garnier à Paris.