Contact S'identifier
Diocèse d'Evry - Corbeil Essonnes - AccueilDiocèse d'Evry - Corbeil Essonnes - Accueil

Catholiques en Essonne

Donner en ligne

Accueil > Actualité, agenda, événements > Editos > Pâques, la victoire de la vie.

Pâques, la victoire de la vie.


Pâques, la victoire de la vie.

Si tout s’était arrêté à sa mort comme un condamné de droit commun sur une croix, nous n’aurions pas entendu parler de Jésus de Nazareth. « Si le Christ n’est pas ressuscité, notre proclamation est sans contenu, votre foi aussi est sans contenu ». Comment proclamer que par Lui, avec Lui et en Lui, Jésus, Dieu se donne, Dieu pardonne, Dieu fait tout le chemin pour s’approcher des hommes et les faire vivre. Si tout s’était arrêté à sa mort, nous n’aurions rien à annoncer de Lui, rien à espérer de Lui, Jésus.
Folie et faiblesse de Dieu dont la folie est plus sage que celle des hommes et dont la faiblesse est plus forte que celle des hommes ? (Cf 1 Co 1, 25.)

Christ est ressuscité ! Il est vivant !

C’est la nouveauté qui a bouleversé les disciples désemparés et désespérés par la crucifixion de leur maître et que les premiers témoins ont transmise tremblants et joyeux.

Christ est ressuscité ! C’est la salutation que s’adressent les chrétiens au matin de Pâques.
Cette nouvelle transfigure notre existence, « pour que nous menions une vie nouvelle, nous aussi » (Rm 6,4.)

Si en Lui, Jésus le Christ, la vie et l’amour de Dieu ont gagné et gagneront toujours, alors croire en la résurrection du Christ nous entraîne à porter un regard nouveau sur la réalité de la vie des hommes et à servir la vie à la manière de Jésus. Il n’a cessé de poser des gestes qui sauvent, qui remettent debout, qui redonnent une place, qui donnent et pardonnent, qui suscitent et ressuscitent la vie de ceux qu’il rencontre.

Les cierges allumés au cierge pascal, durant la veillée, nous ont rappelé que nous sommes, en parole et en acte, des porteurs de cette lumière qui a déchiré la nuit. Nous sommes des témoins et des serviteurs de cette vie qui a déchiré la mort, des passeurs de vie, des passeurs de résurrection !

Lucide, l’espérance pascale ne fait pas l’impasse sur les drames de nos vies d’hommes. Nous ne sommes pas passeurs de vie uniquement quand tout va bien ou mieux, quand la santé, la beauté, la maîtrise de l’avenir sont au rendez-vous de nos vies personnelles ou sociales.
Nous ne pouvons pas célébrer Pâques en ignorant les tragiques situations d’injustice, de violence, de souffrance, de solitude... où tant d’hommes sont victimes des hommes.
C’est aussi là, avec nos frères et sœurs éprouvés, que nous sommes des passeurs et des serviteurs de vie par tous les moyens dont chacun de nous peut disposer : le combat pour la justice, la solidarité, le partage, la fraternité, la prière, l’offrande de nos vies et l’espérance vivante. Cette petite espérance dont Péguy disait qu’elle ne va pas de soi, qu’elle ne va pas toute seule, pourtant c’est elle qui entraîne tout, car elle aime et voit ce qui sera.

Bonnes fêtes de Pâques !

+ Michel PANSARD
Évêque d’Évry-Corbeil-Essonnes
Mgr Michel Pansard
Bande annonce du Film le pape François, un homme de parole
en salle le 12 septembre 2018
La Croix