Contact S'identifier
Diocèse d'Evry - Corbeil Essonnes - AccueilDiocèse d'Evry - Corbeil Essonnes - Accueil

Catholiques en Essonne

Donner en ligne

Accueil > Espace jeunes > Mouvements d’Église > Jeunesse Ouvrière Catholique

Jeunesse Ouvrière Catholique

Le mouvement, c’est toi !

La JOC, Jeunesse Ouvrière Chrétienne propose aux jeunes de 14 à 25 ans des espaces de paroles, de débats et d’actions afin de trouver leur place dans la société et dans leur vie.

En Essonne, la JOC, c’est 50 jeunes motivés pour bouger.
Ils se retrouvent chaque mois en équipe de 6 pour réfléchir et agir ensemble, solidaires.

« La Joc permet de parler de nos origines culturelles et sociales, de redécouvrir Jésus-Christ »

Viens nous rencontrer

Contacts

  • Anna GRONDIN, Permanente régionale Île-de-France
    Tél. : 06 72 63 87 58
    Jeunesse Ouvrière Chrétienne
    246, bd Saint-Denis 92400 Courbevoie
    http://www.joc.asso.fr/

- P. Jean-Blaise MENSAH, Accompagnateur diocésain de la JOC,
06 50 63 06 63, - Mail

Souvenir....

La rencontre des adultes en JOC - 12 et 13 mars 2010 à lourdes
La jeunesse, [ça] m’intéresse !

800 adultes, dont 8 de notre diocèse se sont rassemblés ce week-end là à la Cité St Pierre pour réfléchir ensemble sur l’accompagnement des jeunes en cité populaire.
Avec beaucoup d’humour, Stéphane, le nouveau président de la JOC a ouvert la session en interpellant les adultes présents :
" On a besoin de savoir pourquoi le monde ne nous fait pas confiance, comment la société marche... et comment on peut faire bouger les choses. Pour cela Merci à vous les adultes de nous aider à relire notre vie et à la faire bouger... on a besoin de vous car vous êtes des points de repères. Merci de vous faire petit pour que nous on puisse devenir grand !"

Puis ce fut le temps des 14 mini assemblées pour se rencontrer et échanger : connaître l’histoire de la JOC - le démarche de révision de vie - les migrants font bouger la JOC -Liens JOC et pastorale des jeunes - la JOC, lieu de première annonce ...

en fin de journée, un temps d’approfondissement spirituel autour de la question de l’accompagnement des jeunes éclairé par la vie de deux témoins : Bernadette Soubirous et le Père Guérin (fondateur de la JOC en France)
Comme beaucoup de jeunes de la JOC, Bernadette a connu un longue dégringolade sociale : du moulin paternel au cachot, les dettes, la prison pour le Père Soubirous, les petits boulot pour Bernadette ( ramassage d’os et de bois, serveuse dans le Cabaret de sa tante). Et puis sa rencontre avec la Dame blanche. Elle, la plus méprisée, la plus pauvre de Lourdes fait l’expérience d’être choisie, reconnue respectée. "Elle me regardait comme une personne ui parle à une autre personne"
Elle comprend au fil des rencontres avec Marie, comme les jeunes qui aujourd’hui découvre Dieu avec la Révision de vie, que celui dont le monde ne se préoccupe plus , celui qui n’intéresse plus personne, intéresse et a du prix au yeux de Dieu.
Le père Guérin quant à lui est l’inlassable porte parole du mouvement auprès de ses confrères, des laïcs, des séminaristes " si tu connais un jeune" dit-il "réunis-le"

Le dimanche matin, à nouveau des échanges dans l’ Église Ste Bernadette : 100 groupes de 8 se questionnent sur la pertinence de l’accompagnement des jeunes. Un bouillonnement éclairé par l’intervention de la sociologue Jacqueline Costa-Lascoux, spécialiste des problématiques d’intégration et de Père Pizivin, ancien aumônier JOC et vicaire général du diocèse de Seine St Denis.
La question du regard porté sur les jeunes, la double injonction d’autonomisation dès le plus jeune âge et des contraintes affectives et matérielles qui pèsent sur les jeunes, la nécessité d’avoir un regard positif sur l’avenir, de témoigner d’une espérance ...
La célébration eucharistique, présidée par Mgr Mouisse, avec toujours un souci d’expliquer pourquoi on vit les choses et de manifester les valeurs fortes du mouvement .
La clôture enfin, ou comme à chaque rencontre JOC est le moment ou chacun relit ce qu’il reçu pendant le weekend et pense déjà aux personnes à qui il en reparlera en rentrant dans son diocèse.

Merci de ce beau temps de rencontre en Eglise
Merci à tous les jeunes permanents qui se sont mis
le temps de ce weekend au service de leurs ainés
Merci à Lourdes et à la Cité St Pierre pour la chaleur de son accueil
et merci au groupe Nomade de nous avoir aidé à prier :
A chaque étape de nos vies
il y a ce Dieu qui nous dit
j’ai traversé tous les âges
toujours en compagnonnage
n’aie pas peur de l’Avenir
l’humain est fait pour grandir

site de la jOC

9ème veillée de prière pour la vie
mardi 30 mai, à Notre-Dame de Paris
en présence des évêques d’Île de France.
La Croix